Bulletin du CPNN (Culture of Peace News Network) du 1er octobre 2017

LES JEUNES PRENNENT LA PAROLE

Les jeunes et les enfants ont pris l'initiative alors que des millions de personnes célébraient la Journée internationale de la paix dans le monde entier. On ne peut qu'être séduit par les photos montrant leurs activités pour une culture de la paix.

Regardons en particulier comment, dans toutes les anciennes républiques de l'Union soviétique, les enfants de centaines d'écoles ont découpé des colombes en papier et écrit sur chacune le nom de quelqu'un qui est mort en défendant leur pays pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils les ont ensuite attachées à des ballons remplis d'hélium et lâchées dans le ciel . Cette manifestation symbolique a dépassé les limites des conflits politiques. Par exemple, les enseignants et les enfants des deux côtés de la guerre civile en Ukraine ont célébré le jour de la même façon, déplorant souvent que la guerre les avait séparés de leurs amis et de leurs voisins.

À Bichkek, au Kirghizstan, les jeunes "peer mentors," participant à la formation du leadership dans le cadre du projet de dialogue constructif sur la religion et la démocratie d'International Alert, ont escaladé une montagne et transporté des centaines de roches pour créer un signe de paix impressionnant au dessus du village de Koh Tash, en soulignant importance de la consolidation de la paix (voir photo).

Les jeunes ont souvent joué un rôle central dans les célébrations locales. Par exemple, à Northfield, au Minnesota : "Les élèves ont dirigé le rassemblement en tant que locuteurs et interprètes, démontrant l'importance de la fête internationale. Sunny Leonard, une jeune collegienne et l'organisatrice du rassemblement, a fait le discours de clôture avant la marche vers le Centre du Collège Carleton. Elle a déclaré que les jeunes sont ceux qui peuvent façonner l'avenir."

À Pinto, en Espagne, le point culminant de la célébration a été la lecture d'un manifeste rédigé par le Conseil des Enfants de Pinto qui met en lumière la défense de la paix ainsi que diverses propositions pour la maintenir du point de vue des enfants de la commune.

L'Union africaine a célébré la Journée internationale de la paix sous le thème "Engager les jeunes dans la consolidation de la paix". "Ce slogan a été célébré pour souligner le rôle des jeunes dans la réalisation de la paix et du développement", a déclaré Ismail Shragine, le commissaire de l'UA pour la paix et la sécurité.

En Colombie, les jeunes sont profondément impliqués dans le processus de réconciliation. Le réseau de jeunesse "C'est la paix aussi" à Tumaco, mène diverses activités dans le cadre de la semaine de la paix, les 19, 20, 21 et 21 septembre dans le cadre de la stratégie de réflexion sur la situation du pays et la transmission de messages sur la réconciliation. Ils effectuent des activités telles que la mise en scène et l'image de théâtre avec une galerie d'images corporelles. Les jeunes qui font partie du projet «Utilisez votre pouvoir pour construire la paix» participent également à la Rencontre des jeunes pour la paix à Tumaco. Là ils échangent des idées avec d'autres jeunes ayant des processus de paix différents et qui se déroulent dans des autres municipalités de la région. Parmi leurs activités, se trouvent des peintures murales, la récupération ancestrale à travers des chansons féminines et de jeunes auteurs-compositeurs, des actions qui favorisent l'intégration des communautés et la construction d'espaces sains et sans risques pour la population.

Pour célébrer la Journée internationale de la paix, les jeunes du Sud Soudan, qui font leurs études dans les universités de l'Ouganda embrassent la diversité culturelle de leur pays pour favoriser la paix plutôt que de se concentrer sur les différences tribales qui les ont déchiré. Le syndicat des étudiants du Sud Soudanais en Ouganda a organisé un festival à Kampala dans le cadre d'une série d'événements marquant la Journée internationale de la paix, dont le thème cette année est: "Ensemble pour la paix: respect, sécurité et dignité pour tous." Les organisateurs ont déclaré que l'événement avait rassemblé les communautés Sud Soudanaises et les étudiants d’Ouganda qui étaient divisés selon des lignes tribales et politiques.

Dans de nombreux cas, la musique est utilisée comme langue universelle de la paix. Le festival annuel de musique à Nouakchott, en Mauritanie, autour de la Journée internationale de la paix, est consacré à la "musique de jazz comme vecteur de paix, de liberté d'expression et d'unité". Un exemple particulièrement remarquable de musique pour la paix est la carte de centaines d'écoles Montessori du monde entier qui participent au 21 septembre dans le projet "Sing Peace around the World".

Grâce à la nouvelle génération, oui, il existe un mouvement mondial pour une culture de la paix. Pour citer Karen Stanley, un organisatrice des événements à Lexington, en Virginie, "il y a beaucoup d'endroits à travers le monde qui se connectent les uns avec les autres à travers la Journée internationale de la paix. Pour moi, il était donc passionnant d'ajouter notre petite ville à ce mélange et faire quelque chose pour la paix."

* * * * *

Si vous ne voyez pas les photos, cliquez ici pour la version internet.
Cliquez ici pour le bulletin en anglais ou ici pour le bulletin en espagnol.

Posted in Bulletins d'Information, CPNN.

Laisser un commentaire