Bulletin du CPNN (Culture of Peace News Network) du 1er septembre 2018

PROGRÈS POUR LA PAIX

Ce mois-ci, nous examinerons les progrès (ou l’absence de progrès) pour la paix, dans cinq guerres et confrontations militaires: Les Philippines; La Colombie; L’Éthiopie et Érythrée; La Corée du Nord et la Corée du Sud; L’Israël et La Palestine.

Les Philipines :

Le 27 juillet dernier, le président philippin Duterte a promulgué la loi fondamentale de Bangsamoro (BOL) visant à compléter l’accord de paix entre le gouvernement et le Front de libération islamique Moro (MILF) dans le sud des Philippines. L’accord donne aux Moro une plus grande autonomie pour diriger leur patrie à Mindanao.

Après la ratification du Sénat et de la Chambre des représentants. Le sénateur Juan Miguel « Migz » Zubiri, qui préside le sous-comité du Sénat sur la BOL, a déclaré: « C’est une nouvelle aube pour Bangsamoro à Mindanao. » « Le MILF et le MNLF (Front de libération nationale Moro) sont prêts à travailler avec le gouvernement philippin, en particulier dans la conduite du plébiscite qui aura lieu vers le mois de novembre. »

Quatre années de lobbying pour l’inclusion de l’éducation à la paix dans la BOL ont été couronnées de succès. Aux termes de l’article IX de la loi sur l’éducation, le gouvernement de Bangsamoro institutionnalise l’éducation à la paix à tous les niveaux. Quelque 6 000 nouveaux enseignants sont actuellement déployés dans cinq provinces du sud et contribuent activement à la promotion de la solidarité interconfessionnelle. à l’appui des efforts de paix du gouvernement Mindanao.

La mise en pratique de la nouvelle loi, dans le cadre d’un événement de solidarité historique, a rassemblé l’armée philippine et le Front de libération islamique Moro (MILF) pour célébrer la fête musulmane de l’Aïd Al-Adha.

L’Éthiopie et l’Érythrée :

Après deux décennies de relations hostiles entre l’Éthiopie et l’Érythrée, un accord conjoint de paix et d’amitié a été signé par les deux pays le 9 juillet à Asmara. Lors d’un rassemblement organisé par les communautés d’Érythrée et d’Éthiopie le 3 août, des milliers de citoyens des deux pays ont exprimé leur soutien à l’accord historique conclu entre le Président Isaias Afwerki et le Premier Ministre, M. Abiy Ahmed. L’accord a abouti à une série d’accords de réconciliation avec divers groupes armés, dont le Front de libération Oromo, le Mouvement des forces démocratiques d’Amhara et, plus récemment, des pourparlers de réconciliation avec le Mouvement démocratique populaire de Tigré.

Pendant des années, les conflits entre l’Éthiopie et l’Érythrée ont affaibli l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) dans la région. Nous espérons que maintenant l’IGAD pourra jouer son rôle pour la paix et la coopération, à l’instar de celle de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) qui ont réussi a promouvoir la paix et la coopération entre leurs membres.

La Colombie :

Depuis des années, nous suivons le processus de paix en Colombie. Bien que le gouvernement nouvellement élu en Colombie se soit opposé à une partie des accords de paix au niveau national, le président Santos estime que « la paix est irréversible » et les progrès continuent d’être réalisés vers la paix au niveau départemental. Dans le département de Bolivar, le projet Ruta de la Paz encourage le développement touristique et culturel dans les régions et les municipalités touchées par le conflit armé . Dans le département de Caldas, les établissements d’enseignement public, les gestionnaires culturels, les bibliothécaires, les dirigeants sociaux, la police, les membres de la Croix-Rouge et les membres des conseils municipaux sont devenus des promoteurs de la paix grâce au diplôme « Education rurale comme scénario de consolidation de la paix. »

Bien que les Afro-Colombiens soient désabusés pour la mise en œuvre des accords dans leur région de la côte ouest, ils ont continué à construire la paix à leur manière. Les habitants créent des initiatives locales de consolidation de la paix et, l’année dernière, les habitants de Buenaventura et des environs ont fermé la ville lors d’une grève civile, exigeant la reconnaissance de leurs droits.

La Corée du Nord et la Corée du Sud :

Cette année, nous avons suivi les progrès vers un éventuel accord de paix et de réconciliation entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Les progrès ont été lents au cours des derniers mois, mais un sommet sur la paix est prévu dans la capitale du nord, Pyongyang, ce mois-ci. Il marquera la troisième rencontre entre le leader nord-coréen Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in.

Israël et Palestine :

Enfin, nous considérerons le conflit de longue date entre la Palestine et Israël, qui éclate périodiquement en guerre ouverte. Dans le dernier développement, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a proposé une mission internationale armée dirigée par les Nations Unies pour défendre les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza occupées contre l’armée israélienne. Malheureusement, il semble que cela ne puisse être réalisé en raison du droit de veto des États-Unis au Conseil de sécurité.

DISARMAMENT ET SECURITÉ


A ‘new dawn’ for Mindanao’s Bangsamoro

DÉVELOPPEMENT DURABLE

How Corporations ‘Bypassed the Politics’ to Lead on Clean Energy in 2017

PARTICIPATION DÉMOCRATIQUE

Petropolis-Peace celebrates one year and 400 mediations

LIBERTÉ DE L’INFORMATION

 
More Than 300 Newspapers Denounce Trump Attacks on the Press

ÉQUALITÉ HOMMES/FEMMES

 
Historic leap in Tunisia: Women make up 47 per cent of local government

DROITS DE L’HOMME

Enseignant(e)s et militant(e)s dénoncent les politiques migratoires américaines et tentent d’offrir des livres et des jeux aux enfants placés en détention

TOLÉRANCE ET SOLIDARITÉ

UN Chief Proposes Armed Peacekeeping Force to Protect Palestinians

ÉDUCATION POUR LA PAIX

Brazil: Culture of Peace will be the theme of a free lecture in Guarujá

Posted in Bulletins d'Information, CPNN and tagged , .